Pauline Lithard, les 5 grandes dates de sa carrière| Par Sara

Rejoignez nous sur FACEBOOK

Pauline Lithard lors de sa saison 2014/2015

Pour le premier article de ma nouvelle rubrique, j’ai voulu me concentrer sur une jeune mais talentueuse joueuse, Pauline Lithard. A seulement 20 ans, Pauline a déjà quelques dates clés en tête qu’elle n’est pas prête d’oublier, voici les5 plus importantes selon elle

 

Que penses-tu de ta carrière jusqu’ici ?

Quand je prends du recul sur ma « petite carrière » car je suis encore jeune, je me dis que le temps où je jouais dans mon petit club alsacien (Kaysersberg) est bien loin! Je me rends compte que grâce au basket j’ai rencontré des personnes extraordinaires et vécu des évènements dingues (notamment avec les équipe de France Jeunes). Aujourd’hui je suis première meneuse en ligue 2 à 20 ans et je sais que mon avenir est devant moi!

 

Est-ce ce à quoi tu t’attendais quand tu as commencé?

J’ai commencé le basket sans rien connaitre de ce sport, personne dans ma famille n’en pratiquait. Je me suis pris au jeu très vite, en me fixant des objectifs très tôt. Je me rappelle qu’aux tests d’entrée au pôle, les coachs étaient surpris de ma détermination. Je ne me suis jamais dis que tout était joué d’avance, mais j’espérais profondément percer dans le basket…

 

Y a-t-il des personnes que le grand public ne connait pas, qui ont fortement contribué à ton développement?

Bien sur! Tout d’abord, mes parents qui ont toujours mis toutes les chances de mon côtés pour que je m’épanouisse dans mon sport et dans la vie en général, ils ont été, et sont encore, très présents dans mon parcours. Ils m’emmenaient partout quand j’étais petite pour jouer mes matchs et pour m’entrainer, je crois qu’ils ont parcouru tous les bleds d’Alsace.. ahahah!

Ensuite, il y a forcément tous les coachs que j’ai pu avoir et qui ont participé à ma formation. Plus particulièrement quelques uns comme Yannis Lefrang qui a été le premier coach à me montrer l’exigence, la discipline du haut-niveau et il sait comment me tirer vers le haut. Cathy Melain qui, en plus d’avoir été une très grande joueuse de basket, est devenue une coach que j’ai vraiment adoré, et m’a apportée toute son expérience.

Cathy Melain et Pauline Lithard à Bourges

 

Peux-tu nous citer 5 grandes dates importantes pour toi, de la plus marquantes à la moins marquante?

  • Numéro 5 : C’était à Bercy en 2011. Finale cadette de la Coupe de France avec le centre de formation de Bourges Basket, face à Basket Landes. Nous perdons la finale de 2 points, j’étais au fond du seau, inconsolable! Certaines se souviennent encore de mes pleures dans le vestiaire tellement j’étais dégoutée!
  • Numéro 4 : en juin 2010. J’apprends que je ne suis pas conservée pour ma 2e année à l’INSEP, j’étais anéantis.. C’était mon 1er échec et j’ai eu du mal à le digérer, ma fierté en a pris un coup. J’avais perdu ma confiance et j’ai eu du mal à m’en remettre. Avec du recul, je me suis rendue compte que cet échec m’a vraiment fait grandir.
  • Numéro 3 : 1er avril 2012. Je reçois un appel alors que je suis chez ma soeur à Paris, celui de Guillaume Rassineux, désormais ancien coach du RBF, mais qui l’était auparavant, pour me proposer de rejoindre le club en ligue 2 en tant que 1ère meneuse. Je n’en revenais pas!!! Jamais je n’espérais un projet aussi parfait pour ma première année dans le monde professionnel.

Pauline Lithard lors de sa saison 2014/2015

 

  • Numéro 2 : 5 août 2012. Première fois que je gagne une finale et pas des moindres, celle du championnat d’Europe U18! Une fois encore nous rentrions dans l’histoire en terminant championne d’Europe dans cette catégorie. Ce fut un incroyable moment surtout que la prépa fut longue et douloureuse!
Ca y est, elles sont Championnes d'Europe en U18 !

Ca y est, elles sont Championnes d’Europe en U18 !

 

 

  • Numéro 1 : 30 juillet 2013. Victoire en demi finale contre l’Espagne au championnats du monde U19 en Lituanie. Je me rappelle de la fin du match comme si c’était hier. Je n’ai jamais ressenti une telle joie dans le sport, nous savions que ce que nous faisions était historique, jamais une équipe de France féminine dans cette catégorie avait accédé en demi finale et encore moins en finale. Nous étions sûres de rentrer avec une médaille autour du cou!

Victoire en demi finale du Championnat du Monde U19 !

 

C’est avec joie que Pauline a accepté de répondre à mes questions, mais c’est surtout avec joie que je l’ai interviewé. Une jeune basketteuse passionnée, volontaire et déterminée, son parcours nous émeut et je ne peux que lui souhaiter beaucoup de réussite pour son avenir.

 

Sara

A propos confessions
Si vous aimez connaitre les gens ... c'est ici que ça se passe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




%d blogueurs aiment cette page :