LES COUPS DE COEUR DE VYVIE : COEUR HANDISPORT

Rejoignez nous sur FACEBOOK

Benjamin

Rencontre avec Benjamin, handisportif engagé ayant le coeur et l’esprit handisport, qui vous permet de découvrir et partager son univers via « Cœur Handisport« .

Alors benjamin, qui es-tu ?
Benjamin, 27 ans, malvoyant, atteint de l’aniridie, qui signifie «sans iris», c’est une maladie génétique rare qui affecte la vision. Je suis aussi un amoureux du sport. Le sport fait partie intégrante de ma vie, et cette saison je me suis lancé dans l’athlétisme pour tester, je suis donc un handisportif. Je me suis également lancé dans la promotion du handisport à travers mon initiative personnelle « Coeur Handisport ».

Coeur Handisport

Qu’est ce qui fait qu’on parvient à devenir un athlète « malgré tout », quelles qualités supplémentaires cela requiert?
Le sport n’est pas interdit aux personnes en situation de handicap. Au contraire c’est un vecteur positif d’intégration, j’encourage donc ces personnes à pratiquer. Pour ma part j’ai toujours fait du sport, mais je ne me suis lancé dans le handisport que depuis 2012. Cette année, j’ai souhaité me lancer dans l’athlétisme. Cela demande beaucoup de rigueur et de ténacité, il faut être au top sur une poignée de secondes le jour J à l’instant T, ça change vraiment de ce que j’ai pu expérimenter avec le cécifoot auparavant.

Nouvellement parisienne, je maudits les transports en commun que je trouve « inaccessibles et élitistes », déjà je galère avec une valise… Comment on gère ces galères du quotidien sans perdre son sang-froid?
Il faut avouer que les transports en commun ne sont pas fameux sur Paris et qu’il y a beaucoup à faire au niveau de l’accessibilité… Malheureusement les gens se préoccupent peu des autres encore moins dans les transports. Donc on fait avec, en se préservant au maximum. Personnellement, j’ai la chance de passer peu de temps dans les transports dans mes déplacements quotidiens.

Le cécifoot

Le cécifoot

Quand et comment est venue l’idée de Coeur Handisport? Quel en est l’objectif?
L’idée de créer Coeur Handisport m’est venue suite aux Mondiaux d’athlétisme handisport qui ont eu lieu fin juillet 2013 à Lyon. J’ai pu m’apercevoir de l’engouement sur place, mais que médiatiquement, c’était autre chose. Malheureusement la communication autour de l’évènement était quasi inexistante. Etant moi-même amoureux de sport, je me suis lancé en août 2013 dans la communication des événements et des résultats handisport pour promouvoir et faire découvrir au plus grand nombre cet univers. J’étais loin de m’imaginer l’ampleur que cela allait prendre au fil du temps… Mon objectif ? Communiquer encore plus et toujours, et surtout me perfectionner dans la diffusion de l’information. J’ai donc beaucoup de projets en tête mais pour le moment je les garde pour moi. Un autre objectif à moyen terme, qui est une rêve à la fois, couvrir sur place les Jeux Paralympiques de Rio 2016 !

Des sportifs comme Pistorius qui concourent parmi les valides, selon toi cela aide le sport paralympique ou le contraire?
Pour moi ce n’est pas un bon exemple. Il n’a jamais eu la bonne mentalité selon moi, c’est son statut social qui a beaucoup aidé sa réussite. Sinon je ne nie pas qu’il ait donné de la visibilité au mouvement paralympique. C’est bien mais on s’est trop focalisé sur lui et sur un sport qui est déjà roi lors des Jeux. Finalement ça ressemble plus à un coup marketing pour les médias et les sponsors, surtout quand on voit le résultat final malheureusement…

J’ai interviewé mon ami Edgard, aka Bionic Body, il y a quelque temps qui me disait qu’il « s’entrainait uniquement en jogging long et se changeait dans les toilettes afin de se cacher du regard des autres », jusqu’à une première séance photo qui aura finalement changé « la vision qu’il avait de la réaction des gens face à ce genre d’handicap ». Finalement, qu’est ce qui est le plus compliqué à gérer lorsqu’on a un handicap : le quotidien, le regard des autres, ou le regard sur soi?
Tout d’abord le plus important c’est de dépasser, d’accepter son handicap. Ce n’est pas donné à tout le monde, il faut juste avoir « le déclic ». Pour ma part il est récent, 2012, année qui correspond à mes débuts en tant qu’handisportif. Au quotidien, on est constamment confronté à notre handicap, on doit juste savoir composer avec et être conscient que cela ne changera jamais, car le handicap on l’a à vie. Après, le regard des autres, on ne peut pas le changer mais on peut le faire évoluer. Il faut donc informer et sensibiliser la société au handicap, car personne n’en est à l’abri. Qu’il soit de naissance ou par accident, la vie peut basculer du jour au lendemain pour tout le monde.IMG_1021 tri

Quelle est la pire chose que l’on peut dire ou faire ressentirà une personne non voyante/malvoyante?
C’est certainement commun au handicap en général, mais le plus difficile au final ce sont les préjugés des personnes qui, par peur ou méconnaissance du handicap, s’abstiennent de venir vers toi pour échanger, simplement dialoguer. Il y a aussi la façon avec laquelle on nous annonce les choses dans le corps médical, que cela soit aux les concernés et/ou à leurs parents, des choses comme « votre fils sera aveugle, il ne fera pas grand-chose de sa vie », c’est trop brutal. Le corps médical manque parfois cruellement de tact et c’est souvent très mal vécu, alors que le handicap ne signe pas la fin d’une vie…

Quel message tu voudrais partager aujourd’hui avec nos lecteurs, qu’est-ce qu’il est important aux « valides et moins mobiles » de savoir sur le handicap?
Être handicapé n’est pas contagieux, cela ne se transmet pas on le devient… Le handicap c’est même très enrichissant humainement parlant car on apprend autant sur soi que sur les autres. Puis comme je dis souvent, surtout aux jeunes dans les écoles, quel est le pire des handicaps dans la vie ? Jusqu’ici je n’ai jamais eu la bonne réponse… Le pire des handicap, c’est de ne rien faire de sa vie !

Pour suivre l’actualité de coeur handisport :

Facebook : https://www.facebook.com/CoeurHandisport
Twitter : https://twitter.com/CoeurHandisport
Instagram : http://instagram.com/coeurhandisport

 

3 Commentaires le LES COUPS DE COEUR DE VYVIE : COEUR HANDISPORT

  1. BOUCHET Delphine // 9 juin 2015 á 10:02 // Répondre

    MERCI.

  2. lmukzxbqbabftvhwzagbqaynea

  3. oeluljxvcppipqadlpudneqkpdbzi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




%d blogueurs aiment cette page :